Netlabel : Micromusic.net

Publié le par Thundard

«Low-tech music for high-tech people», c'est le slogan explicite qui rallie, depuis 1998, la communauté Micromusic basée sur l’échange de musique électronique produite et distribuée sans intermédiaires et selon les « lois » du copyleft. L'intégralité des releases de Micromusic sont téléchargeable gratuitement en MP3 sur le site www.micromusic.net. «Par low-tech, on entend une réduction dans le processus de création, une autolimitation tant dans le matériel que dans les logiciels utilisés», explique l'un de ses fondateurs, Carl, ancien guitariste heavy metal.

A l'origine, petit site web, Micromusic compte aujourd'hui plus de 3 000 membres actifs dans le monde, «enfants des écrans, fanatiques des joysticks et autres audio-nerds». De plus en plus nombreux à explorer le potentiel sonore des vieilles consoles de jeu ou des premiers ordinateurs domestiques (Atari, Amiga, C64) et à l'incorporer dans des compositions originales. «L'esthétique jeu vidéo n'a jamais vraiment réussi à percer dans la musique électronique, déplorent les membres d'Egotronic. Mais, depuis quelques années, de plus en plus d'artistes, agacés par la pop musique actuelle ultra datée, inventent une nouvelle forme de pop exploitant ces sonorités rafraîchissantes.» Il ne faut pas confondre la Micromusic avec la musique Chip Tunes faite par les demomakers dans les demoparty. C'est une scène totalement différente.

Si le Game Boy, créé en 1987, est à l'avant de la scène Micromusic, ils sont des milliers d'anonymes à composer dans l'ombre des musiques pour ces plates-formes poussiéreuses : Amstrad cpc, Atari ST/XL, Commodore 64, Amiga... Les possibilités réduites des puces de ces machines constituent un vrai défi pour les codeurs. A l'époque bénie du Commodore 64, il n'existait pas de logiciel de création musicale. Les puces, même si elles étaient destinées à produire du son, recevaient des informations tenant plus des formules de math que de la partition musicale.

Ce retour des sonorités 8-bits dans la musique électronique n'est pas seulement une vague nostalgique due à l'arrivée à maturité de la première génération de gamers. Ces musiques de puce simplistes faites pour les consoles de jeu n'étaient pas prises au sérieux par les "vrais" musiciens. Il y a quelques années, l'objectif à atteindre était que le son par ordinateur devienne tellement parfait qu'on ne puisse plus le distinguer d'un son réel. Mais, finalement, ce son digital s'est avéré ennuyeux et plat. Au contraire, les vieux sons de puce (notamment le 8-bits) ont des qualités très distinctives, ils ne prétendent pas être réalistes ou sophistiqués, ils sont clinquants et positifs.

Notez aussi que des soirées Micromusic sont fréquement organisée un peu partout (dont la Belgique). Voici quelques vidéos pour vous donner un avant goût.

Covox live @ Facefront festival, 12 avril 2002 (Quicktime - 40mb)

Micromusic live @ Moscou (Russie) (AVI - 44 MB)

Publié dans MP3

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

U115 24/03/2006 02:38

Très interessant, j'avias vu ce type d'info plusieurs fois sur le net sans vraiment y préter attention, mais la tu me mets la puce à l'oreille, c'est le cas de le dire!!!