Thunderdome '96@Sportpaleis Antwerpen 16.11.96

Publié le par Thundard

J'ai 16 ans dans 5 jours...

 

 

 

Il me reste encore quelques souvenirs de ma toute première rave party ce 16 novembre 1996 au Palais des Sports d'Anvers. En ce temps là, j'écoutais énormément d'Hardcore. Un jour, en revenant de l'école, je vis le boîtier CD de Thunderdome 4 dans une vitrine. Une tête de mort avec les yeux rouges sur la pochette. Je rentre, je regarde les titres à l'arrière : Fucking hostile, Tiroler kaboemsch, Blood of an english muffin, etc... Je trouvais que les titres trouaient le cul alors, je l'ai acheté (Je rappelle que nous sommes en 1996 et que j'ai 15 ans)... J'écoute le premier CD en feuilletant le livret contenant les photos des t-shirts, baggy, videos etc... de chez ID&T. Je découvris alors une musique complètement ridicule (un remix du slow de " la Boum " ou encore un tyrolien qui pète les plombs sur des grosses basses...) mais très speedante (certains titres frôle la barre des 250 BPM)...

Voilà comment j'ai adopté ce style de musique pendant plus de 4 ans ainsi que ses goodies; Intégrale de Thunderdome (du moins jusqu'au 10 car après, ça craignait vraiment), T-shirts, packs anniversaire, éditions limités, best of, autocollants, vidéos, Zippo, casquettes et vynils.

 

 

 

Plus tard, le Hardcore est devenu commercial, très lugubre, répétitive, pas marrante... sans compter le cliché "skinhead-facho-whitepower-lonsdale-racaille" et cie... qu'elle véhiculait par la suite.

 

 

 

Les portes n'ouvrent qu'à 20h. Il est 18h, j'ai froid et je serre nerveusement mon ticket d'entrée. Mon pote revient. Il était parti nous acheter des Thundertaste au magasin d'en face. Il y a beaucoup de monde. Je n'en avais jamais vu autant. C'était la première fois que je sortais en soirée. J'allais de temps à autre au ciné mais sans plus. Je vis mes premiers rastas-mans, fachos, punk, fashion victim... Aucun doute, j'étais le plus jeune.

Les portes s'ouvrent et je suis le premier à les franchir après m'être fait fouillé de la tête aux pieds. Et là...

Grosse bouffée d'adrénaline!!! Le son était vraiment fort et clair, le light show, la structure, l'endroit... tout était géant! Au devant de la scène, les baffles servaient de ventilateurs tellement ils étaient forts! On aurait dit que la scène elle même était constituée de baffles... Hallucinant! J'ai dansé un peu à ma façon car, je trouvais que la "danse officielle" était ridicule (et infaisable)...

Vers minuit, un peu crevé, je décide de me promener dans le Sportpaleis. Il y avait beaucoup plus de monde qu’au début. Tiens! Une deuxième salle! Je ne l’avais pas remarquée. Il y avait de tout : Coiffeur, tatoueurs, marchands de frites, pizzas, nouilles, magasins de vinyls et t-shirt, casques virtuels, affiches et flyers gratuits par milliers… et même des jeux de foire (avec de l’argent a la clé)… Ma première sortie est un succès.

Au petit matin, je sors du Sportpaleis avec une grosse boite en carton contenant des tas de conneries en rapport avec la soirée.

Voici le compte-rendu paru dans Out Soon.

Texte: Out Soon n°42 12.96 'The mutation issue'

Le 16 novembre 1996 restera dans les annales des soirées (belges) comme un jour mémorable: plus de 14.000 ravers (!!!) se sont en effet réunis au Sportpaleis d'Anvers pour la première édition d'une Thunderdome; les raves sont devenus une denrée rare en Belgique mais la soirée, organisée par ID&T, fût la plus grande rave jamais réalisée chez nous.

Le Sportpaleis a donc tremblé aux sons de la Hardcore et de la Gabber durant presque 12 heures, à la plus grande joie des ravers venus principalement d'Hollande, de Belgique mais aussi de la France et d'Allemagne. Tout avait été soignée dans les moindres détails : lightshow de toute beauté, danseurs, stands,... Coté musique, les plus grandes stars de la scène Gabber étaient présentes derrière les platines et s'en sont donnés à coeur joie: Paul Elstak, DJ Rob & MC Joe, Franky Jones, Weirdo, Gizmo, Yves, Youri, MCT, Noizer & MC Drokz. Coté Live Acts : 3 Steps Ahead, Shadowlands, Terrorists, Rotterdam Terror Corps, Neophyte, Evil Force,... Plusieurs artistes, absent de l'affiche, ont néanmoins participés a l'événement: Waxweazle, DJ Unity, Human Resource et MC Rage, producteur d'un hit actuel en Hollande : ''Fuck The Macarena''...

Publié dans Parties review

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article